Boîtes à chat

Les chats adorent les boîtes, c’est bien connu. Il n’empêche, on ne se lasse pas de les voir aller s’installer dans la première venue, à chaque fois que c’est possible. Hier, Anti a posé dans le jardin trois des cartons qui servaient à transporter les bulletins du CRAC que nous avons mis sous enveloppe le weekend dernier. Ça n’a pas traîné…

DSC02054p

DSC02053p

DSC02052p

DSC02066p

DSC02057p

DSC02059p

Très belle journée à vous

Report This Post

Un commentaire

Classé dans Accueil

Quel boulot !

La petite séquence émotion du jour :

Très belle journée à toutes et à tous,

Anti

Report This Post

Un commentaire

Classé dans L'Univers d'Anti

Ces quelques fleurs

DSC01888p

Ces derniers jours, il a plu à n’en plus finir. Je dis ça, mais en même temps, ça m’a plu qu’il ait plu. Ca a fait sortir plein de jolies fleurs. Et à force de ne plus en finir, ben en fait, c’est fini. Le mauvais temps, je veux dire. Parce que, côté fleurs, ça ne fait que commencer.

DSC01885p

Mes préférées sont souvent les plus petites, les plus modestes qui, lorsqu’on les voit de très près, se révèlent pour ce qu’elles sont : des trésors de délicatesse et de beauté.

DSC01618n

Tenez, admirez donc. Par ordre d’apparition, une fleur de trèfle, une d’abélia et une d’arbre de Judée. En bonus, une pousse délicate de chèvrefeuille et la fascinante luxuriance d’une fleur de tilleul.

DSC01638p

Alors, ça vous a plu ?

Très belle journée à vous

DSC01636p

Report This Post

3 commentaires

Classé dans Accueil

Enveloppes, minous et hop

Il aura fallu 47 heures pour faire ce que nous avions à faire – une partie samedi, une partie hier (dimanche, nous étions de manif). Nathalie participait également depuis chez elle.

DSC02043p

De notre côté, il y avait une petite complexité supplémentaire qui explique pourquoi nous avons mis autant de temps pour quelques milliers d’exemplaires : il fallait aussi que nous remplissions toutes les cartes d’adhérents renouvelées à ce jour et que nous mettions sous enveloppe non seulement le bulletin mais encore les cartes et les reçus fiscaux (pour ceux que cela concernait).

DSC02042p

Fort heureusement, les chats étaient là pour nous aider. C’est bien connu, ils adorent les caisses en carton. Là, ils étaient servis : il y en a vite eu partout dans le séjour. Padmé supervisait les opérations sans faillir.

DSC02040p

DSC02044p

Vers 20h hier soir, on a pu enfin charger tout dans le Touran. Lulu a tout vérifié, recomptant soigneusement les enveloppes, vérifiant qu’on avait bien mis de côté dans des cartons séparés les envois pour l’étranger. Le tout sera embarqué pour Alès dans l’après-midi par JP et sera ensuite porté à la poste dès que possible (bon courage à eux).

DSC02049p

Une fois tout terminé et un bon coup de balai passé, la maison a retrouvé son aspect habituel. Il était temps de s’offrir un petit apéro bien mérité et de passer au repas du soir pour fêter l’anniv d’Anghbor comme il se doit. C’était fort joyeux. Et quelle détente…

Très belle journée à vous

Report This Post

Un commentaire

Classé dans Accueil

Un maire aficionado découvre certaines réalités sur les corridas

Gérard Abella, le nouveau maire de Boujan-sur-Libron (Hérault), est un aficionado convaincu, membre d’un club taurin et qui ne loupe jamais la féria de Béziers, tout près de chez lui. Une fois n’est pas coutume, nous allons le féliciter bien qu’il soit pro-corrida. Car, avant tout, c’est quelqu’un qui, non seulement ne ment pas face à une réalité qu’il doit trouver pourtant désagréable, mais en plus agit de façon cohérente et sensée pour que sa commune arrête de perdre de l’argent à flots dans le sable de ses arènes.

Aussi a-t-il décidé de supprimer les deux novilladas prévues en août prochain. Son raisonnement est celui de tout bon gestionnaire et il faut louer sa transparence, rarissime dans le monde de la tauromachie qui préfère largement l’opacité.

DSC01215p

A Boujan (3000 habitants), la féria coûte 100 000 euros, dont 50 000 euros pour la partie taurine qui se répartir entre un éleveur et une école taurine. Or les deux novilladas rapportent au plus 5 000 euros en tout, ce qui fait un déficit de 90%. Pourquoi est-ce que cela coûte aussi cher, alors qu’un novillero est payé autour de 50 euros si les tarifs pratiqués à Rion-des-Landes sont représentatifs de ce qui se passe dans une petite commune ? Parce que, dès lors qu’il y a corrida avec mise à mort, la loi impose la mise en place d’un bloc opératoire, ce qui coûte cher.

Et pourquoi y a t-il si peu de monde à une novillada ? L’aveu du maire est de taille, même s’il ne surprendra que les aficionados : parce qu’un spectacle où un animal est torturé et mis à mort n’est pas “familial”. Enfin ! Il existe donc bien des procorridas qui admettent que ce n’est pas un lieu où emmener des enfants, en plus de reconnaitre que c’est une activité qui perd de l’argent !

Le nouveau maire, toujours cohérent, prévoit donc de remplacer ces séances sanguinolentes par des toros-piscines ou des courses camarguaises. Le coût sera alors divisé par 5 et le public viendra normalement plus nombreux, ce qui permettra à la commune de ne plus perdre de l’argent sur le dos de ses administrés.

Inutile de dire que chez les taurins, ça râle sec. Hugues Bousquet, aficionado bien connu à Béziers pour sa propension à lancer des termes homophobes sur les anticorridas, a poussé ce cri du cœur émouvant : Sans mise à mort, ce n’est plus de la tauromachie… Le prix des toros peut toujours se négocier pour en amortir le coût. N’oublions pas que la corrida sans mise à mort serait comme la chasse sans cartouche, la pêche sans hameçon, les zoos sans animaux…“. Tout un programme, qui ne peut que nous réjouir.

Pensée pour ce pauvre Viard qui écrivait encore récemment que la tauromachie est “une culture riche et prospère”. Remarquez, c’était au milieu de tout un tas d’autres âneries, alors c’est probablement passé inaperçu.

Source des infos sur Boujan : Midi Libre 

Report This Post

8 commentaires

Classé dans Non classé

My Majeur Compagnie

Dodo Aby

Joyeux anniversaire à toi fiston, qui devient majeur ce jour,
sans oublier Abigaëlle, qui fête son “1″ an.

 

Vous êtes mimis tous les deux

 

happy birthday metal

JOYEUX ANNIVERSAIRE !

 

Ta maman qui t’aime ;-)

Report This Post

3 commentaires

Classé dans L'Univers d'Anti

Arles, être là

Certains vous diront qu’il y avait trop peu de gens à la manif organisée hier à Arles par la BACM en partenariat avec le CRAC Europe. Nous étions 250. C’est trois fois plus qu’en septembre dernier. Alors bravo et merci à toutes celles et tous ceux qui sont venus, malgré le froid et la pluie.

DSC01987p

Il s’agissait d’une manifestation statique. Impossible d’obtenir mieux des autorités, qui nous avaient parqués plus loin que la fois précédente, en bordure d’animations foraines bruyantes, hors de portée des arènes de plusieurs centaines de mètres. Et interdiction de distribuer des tracts hors de notre emplacement. Il était donc clair que nous n’empêcherions rien par notre présence, ni même que nous gênerions sérieusement qui que ce soit. L’important, c’était d’être là, comme d’être désormais présents devant chaque corrida, à chaque fois que cela est possible.

DSC01983p

De nombreux orateurs se sont succédé à la tribune, certains venus d’au-delà de nos frontières. Toute notre reconnaissance pour le temps et le soutien qu’ils nous ont consacrés.

DSC01986p

En début d’après-midi, un badaud pas comme les autres s’est approché de la zone qui nous était réservée : Dédé Viard en personne. Il semblait fort réjoui que nous ne soyons pas “1500 comme annoncé”. Annoncé où ? Mystère… Pas sur Facebook, où seulement un peu plus de 600 personnes avaient dit qu’elles viendraient et, comme d’habitude avec Facebook, il y en avait à peine la moitié. Viard doit prendre ses “infos” à des sources particulièrement paranoïaques (renseignement pris, c’était dans La Provence, CQFD).

DSC01988p

En tout cas, bonne nouvelle : il ne semblait plus nous considérer comme de dangereux terroristes xénophobes persécuteurs nazis d’aficionados puisqu’il était là, très détendu, à se marrer ouvertement avec une de ses connaissances, à quelques mètres de la tribune, pas du tout inquiet d’être ne serait-ce qu’effleuré par nos hordes de militants ultra-violents. Espérons qu’il tiendra le Bureau de Lutte Anti Terroriste informé de son changement d’analyse, ces messieurs doivent commencer à en avoir marre d’écouter depuis des mois nos conversations téléphoniques pour strictement rien.

DSC02002p

Jean-Pierre Garrigues a pris la parole et a électrisé l’audience par son énergie et ses mots qui ont galvanisé tout le monde. Dommage que Viard n’ait pas assisté à ça, il en aurait repris pour 50 euros, lui et ses copains les sadiques, pervers, barbares et tortionnaires. Ils auraient même eu droit à une tournée gratuite en bonus.

DSC01996p

DSC02031p

La manifestation s’est dispersée vers 18 h, comme prévu. La corrida est une abomination que rien ne justifie. Elle va disparaître parce que, plus que jamais, nous allons être là, partout où il y en aura et que nous ne lâcherons jamais.

DSC01991p

DSC02018p

Report This Post

14 commentaires

Classé dans Non classé

Trop de choses sur la table

Notre samedi a été épuisant. C’est pour la bonne cause, puisque nous avons bossé pour le CRAC. Nous avons mis sous enveloppe un nombre incalculable de cartes d’adhérents renouvelées, de reçus fiscaux et de bulletins n°17, sortis de chez l’imprimeur il y a quelques jours et qu’il faut maintenant expédier à environ 5000 personnes qui l’attendent.

DSC01966p

Bon, pour les envois de bulletins proprement dits, on va se répartir le boulot à plusieurs. Là, pour Anti et moi, c’était “juste” les cartes d’adhérents et les reçus fiscaux. Ce qui rend tout ça très long car très minutieux, c’est que certaines personnes ont seulement renouvelé leurs cartes alors que d’autres ont fait des dons et que d’autres encore ont à la fois renouvelé leurs cartes et fait des dons.

Bref… Ça nous a pris de 11 h à 20 h avec juste des pauses “techniques” (les tâches ménagères incontournables et les courses hebdomadaires). Eh bien , c’est fou ce que c’est reposant de faire des courses quand on vient  de passer des heures à préparer des enveloppes. Après ça, on s’est offert un super ti-punch bien mérité et on a fait des fajitas. Ensuite, soirée détente. Aujourd’hui, en début d’après-midi, on va manifester à Arles. Et demain, il nous reste encore autant d’enveloppes à faire que ce qu’on a déjà fait.

DSC01969p

Ah oui, vous vous demandez peut-être pourquoi je vous montre des photos de chats dans cette note. C’est très simple. Pendant qu’on bossait, il y avait beaucoup trop de choses sur la table pour que les chats puissent s’y installer comme ils aiment le faire quand on y est. Enfin, si, certains ont essayé mais comme ils risquaient de mélanger les tas de cartes et de reçus qu’on avait rangés par ordre alphabétique, on les reposait à chaque fois par terre.

Résultat, ils ont fini par aller discuter entre eux dehors. D’où les photos.

Très belle journée à vous

Report This Post

Un commentaire

Classé dans Accueil

On a cent ans !

En ce jour spécial anniversaire de notre Anna préférée, eh bien, j’vous l’dis comme j’le sens : on a cent ans ! Alors certes, pour l’occasion, j’aurais pu vous mettre un p’tit Renaud de derrière les fagots… un bon anti-corrida encore que c’lui-là, mais… mais…moi, quand j’pense à Anna, la seule et unique chanson qui me vient à l’esprit, c’est celle de Barbara, L’île aux mimosas :

 

Il y a si peu de temps,
Entre vivre et mourir,
Qu’il faudrait bien pourtant,
S’arrêter de courir,

Toi que j’ai souvent cherché,
A travers d’autres regards,
Et si l’on s’était trouvés,
Et qu’il ne soit pas trop tard,
Pour le temps qui me reste à vivre,
Stopperais-tu ta vie ivre,
Pour pouvoir vivre avec moi,
Sur ton île aux mimosas,
Et comme deux chevaux,
Courant dans la prairie,
Et comme deux oiseaux,
Volant vers l’infini,
Et comme deux ruisseaux,
Cherchant le même lit,
Nous irions dans le temps,
Droits comme des roseaux,
Quand sous le poids des ans,
Nous courberions le dos,
Ce serait pour mieux boire,
Ensemble à la même eau,

Et si tu m’avais cherchée,
De soir en soir, de bar en bar,
Imagine que tu m’aies trouvée,
Et qu’il ne soit pas trop tard,
Pour le temps qu’il me reste à vivre,
J’amarrerais mon piano ivre,
Pour pouvoir vivre avec toi,
Sur ton île aux mimosas,
Nous aurions la fierté,
Des tours de cathédrales,
Et nous serions plus près,
Du ciel et des étoiles,
Nous saurions le secret,
Des aurores boréales,
Il y a si peu de temps,
Entre vivre et mourir,
Qu’il faudrait bien pourtant,
S’arrêter de courir,
Et prendre un peu de temps,
De voir les fleurs s’ouvrir,
De voir les fleurs s’ouvrir,

Toi que j’ai souvent cherché,
A travers d’autres regards,
Et si l’on s’était trouvés,
Et qu’il ne soit pas trop tard…

R1

JOYEUX  ANNIVERSAIRE !

Report This Post

13 commentaires

Classé dans L'Univers d'Anti

Animaux Bonheur

A bonheur

Dernièrement, un nouveau et excellent magazine consacré aux animaux a vu le jour. Il s’agit de “Animaux Bonheur“.

Pour 19 euros l’année, aidons ce magazine qui donne la parole aux animaux à émerger !!!

Abonnez-vous si vous le pouvez ! Tous unis, donnons la parole aux animaux !

A bonheur n°1APPEL A L’AIDE ! AIDEZ-NOUS S’IL VOUS PLAIT ! ANIMAUX BONHEUR a besoin URGEMMENT de votre AIDE !
Malgré la qualité reconnue du magazine et du N°1, nos bonnes ventes en kiosques ne sont pas suffisantes pour survivre ! Un seule solution : VOUS ABONNER POUR 19 EUROS SEULEMENT !

 

Si nous atteignons les 800 abonnés, le magazine est hors de danger et poursuivra son aventure pour TOUTE l’année. Sinon, comme beaucoup de magazines aujourdhui, nous fermerons nos portes… Notre indépendance a un prix : celui de s’affranchir des gros groupes de presse (et de leurs importants moyens financiers). Nous sommes engagés, nous donnons la parole aux animaux dans le paysage médiatique français, nous dénonçons la maltraitance animale. Notre éthique va même jusqu’au choix de nos annonceurs : nous ne vendons des espaces publicitaires qu’à ceux qui partagent nos valeurs. Nous ne sommes pas en mesure de sortir son n°2 (qui est pourtant prêt et fait avec passion et sérieux !) car nous n’avons simplement pas assez d’abonnés pour rembourser les coûts de production sur ce N° et les suivants.

 

Nous avons besoin de votre aide, 800 abonnés de plus c’est possible si nous faisons une chaîne de solidarité. S’il vous plait, ABONNEZ-VOUS à Animaux Bonheur tout de suite ! (le tarif est vraiment très réduit : 19 euros) Encouragez vos amis et votre famille à en faire de même, PARTAGEZ CE MESSAGE SUR FACEBOOK ET PARTOUT !!! Aidez-nous, pour qu’Animaux Bonheur continue à défendre les droits des animaux.

 

Merci à tous pour votre aide, chaque abonnement compte !!!

 

Pour vous abonner en ligne c’est ici : http://animauxbonheur.com/abonnez-vous-animaux-bonheur/

 

Par la poste, chèque de 19 € (1 an) ou 38 € (2 ans) à l’ordre des Editions Balisier, à envoyer à : Animaux Bonheur – Editions Balisier, 15 rue de Groix 35310 Chavagne.

 

Nous comptons de tout coeur sur vous !!!

 

Signés : Orianne, Simon, Stéphane, Patricia, Gabriel, Lucie… et toute l’équipe d’Animaux Bonheur !

 

 

Bonne journée à toutes et à tous !

Anti

Report This Post

Laisser un commentaire

Classé dans L'Univers d'Anti, Tous des humains

Corrida la honte, avant-première

Cette fois, c’est imminent : le manuscrit de mon livre sur les dessous de la corrida est terminé, la mise en page faite, la couverture conçue par mon éditrice. Mon illustre préfacier a reçu le tout. Nous entrons en phase de relecture, pour un envoi à l’imprimeur prévu dans le courant de la semaine prochaine. L’ouvrage fait un peu moins de 320 pages. Tous les droits seront reversés au CRAC Europe.

Le titre, Corrida la honte, est bien entendu directement inspiré du slogan qui figure sur les t-shirts du CRAC Europe. Le visuel de la une est basé sur une photo prise par Anti de la statue de Nimeño 2, maculée de colorant rouge par un inconnu en septembre 2012.

Le voici en avant-première.

clh une

La suite un peu plus tard !

Très belle journée à vous

Report This Post

7 commentaires

Classé dans Accueil, Corrida

L’univers conspirateur et le chat qui rêve

Dans son célèbre roman L’Alchimiste, Paulo Coelho a cette très belle phrase : “L’univers conspire toujours en faveur de ceux qui rêvent“. Avec les chats, c’est rien de dire qu’il doit conspirer tout le temps. Nous en avons des exemples en permanence.

DSC01929p

Tenez, il y a quelques jours, la conspiration a été parfaite : Padmé est venu s’installer sur la table, pile à l’endroit où la lumière du soleil était parfaite, pile sous le bon angle par rapport à nous qui étions justement là, pile quand nous avions nos appareils photo à portée de main.

DSC01932p

On en a profité, bien sûr. Quand l’univers conspire comme ça, il ne faut pas louper l’occasion. Regardez ce que ça donne.

DSC01933p

A un moment, une étoile s’est mise à briller au coin de l’œil de Padmé. Ou alors, peut-être était-ce une galaxie entière.

DSC01936p

Pour mieux la regarder, il est parti, très loin, au fin fond de ses rêves. Et tout ça sans bouger de sa place, dans la lumière parfaite, à l’endroit idéal, exactement comme l’univers en avait décidé.

DSC01931p

Très belle journée à vous

Report This Post

3 commentaires

Classé dans Accueil

Bébé d’amour !

Pour bien commencer la journée, je vous propose une vidéo adorable d’un petit chat buvant son biberon, scène qui en fera fondre plus d’un par ici !

Merci au magazine “Animaux Bonheur” pour cette belle trouvaille !

Animaux Bonheur sur Facebook, c’est ici.

Très belle journée à toutes et à tous ;-)

Anti

Report This Post

2 commentaires

Classé dans L'Univers d'Anti, Tous des humains

Petite soirée entre amis

Mardi vers 23h, nous avons eu droit à un spectacle très drôle au pied de notre escalier : l’un des trois gros pépères hérissons est venu trottiner à découvert sans relâche sur le gravier, en faisant des cercles de quatre ou cinq mètres de diamètre. Ce petit manège a fort intéressé Morphée, qui parfois le suivait, parfois le précédait, ravi de trouver un nouveau camarade de jeu. Quelques autres minous se trouvaient aussi par là mais se contentaient d’aller et venir comme si de rien n’était.

DSC01954p

Au bout d’un moment, Anti a déposé des croquettes au bas des marches. L’effet a été immédiat : au tour suivant, le hérisson a changé de cap pour aller droit vers le festin. Lulu avait justement un petit creux aussi. Rien de mieux qu’un bon repas pour se retrouver entre amis.

DSC01950p

DSC01952p

Une fois rassasié, le hérisson est reparti faire ses grands cercles. Probablement qu’il voulait éliminer sa légère surcharge pondérale, comme le recommandait Alberich récemment. Anti est allée s’accroupir sur sa trajectoire. Il s’est approché d’elle, avec beaucoup plus de curiosité que de crainte. En fait, il semblait parfaitement détendu et très content de sa soirée entre amis.

DSC01956p

Une fois de retour dans la maison, elle a découvert un autre gros pépère confortablement installé dans la panière à linge. C’”est donc confirmé : ils entrent et sortent comme ils veulent. On n’a pas fini de s’amuser avec eux.

Très belle journée à vous

DSC01957p

Report This Post

4 commentaires

Classé dans Accueil

Les toreros mineurs dans l’illégalité

Communiqué

LE CRAC EUROPE DEMANDE À TROIS PRÉFETS
D’INTERDIRE L’ACTIVITÉ DES TOREROS MINEURS

Le 10 avril 2014, le CRAC Europe a envoyé un courrier en RAR aux préfets des Bouches du Rhône, Des Landes et du Gers. En effet, lors des corridas des 19 au 21 avril 2014 de la feria d’Arles (13), ainsi qu’à Aignan (32) et à Mugron (40), des mineurs doivent se produire en tant que torero, novillero ou banderillero. C’est le cas de Miguelito Lagravère le samedi 19 avril au matin lors de la feria d’Arles.

Or, la réglementation applicable au travail des mineurs a récemment changé : depuis l’entrée en vigueur, le 14 octobre 2013 (JORF n°0239 du 13 octobre 2013 page 16901 texte n° 8), du décret n° 2013-915 relatif aux travaux interdits et réglementés pour les jeunes âgés de moins de dix-huit ans, les « catégories de travaux déterminées par voie réglementaire » auxquelles renvoie l’article L. 4153-8  du code du travail ont été modifiées.

Dorénavant, nous avons deux articles ainsi rédigés :

Article D. 4153-16 du code du travail : « Il est interdit d’affecter les jeunes à des travaux les exposant à des actes ou représentations à caractère pornographique ou violent ».

Article D. 4153-37 du code du travail : « Il est interdit d’affecter les jeunes à : 1° Des travaux d’abattage, d’euthanasie et d’équarrissage des animaux ; 2° Des travaux en contact d’animaux féroces ou venimeux ».

Rappelons que par décret du 20 décembre 2000, Jean Glavany alors ministre de l’agriculture, avait assimilé la corrida à un abattage d’urgence pour cause d’accident. L’objectif du ministre aficionado était alors de permettre la consommation de la viande de taureau malgré les risques d’ESB.

Au-delà du but poursuivi par ces dispositions lié à la protection des mineurs, il nous parait utile de rappeler que la violation de ces dernières expose ceux qui en seraient les auteurs à des poursuites pénales (le travail interdit de mineurs étant réprimé par les articles R.4743-5 et R.4743-6 du même code / contravention de 5° classe / amende de 1 500 euros par mineur employé, multiplié par 5 si l’employeur est une personne morale).

Dans l’hypothèse improbable d’une passivité des pouvoirs publics, nous envisagerions très sérieusement leur éventuelle mise en cause sur le fondement de la mise en danger d’autrui.

A Alès, le 16 avril 2014
Jean-Pierre Garrigues, président
Tél. 06 75 90 11 93
www.anticorrida.com

crac header

Report This Post

5 commentaires

Classé dans Corrida

Ainsi naquit le mot ordinateur

C’est un 16 avril, en 1955, que fut proposé pour la première fois le mot “ordinateur” pour désigner, hé bien, un ordinateur. A cette époque reculée où j’étais sur le point de fêter mon premier anniversaire (rien à voir, je sais), la filiale française d’une certaine compagnie IBM s’apprêtait à lancer une grande campagne de publicité (on disait “réclames”) pour parler de certains ses appareils nommés des computers destinés aux activités commerciales, en l’occurrence le modèle IBM 650 (dont le dernier a rendu l’âme en 2007, une longévité incroyable).

IBM 650

Or, la traduction littérale de “computer” était “calculateur” ou “calculatrice” et François Girard, le responsable du service publicité, pensait que cela risquait de créer une confusion avec les machines scientifiques dédiées à faire des calculs. Et là, les computers en question visaient à dominer le marché naissant du traitement de l’information au sens large.

Il décida donc de soumettre la question à Jacques Perret, son ancien professeur de lettres : imaginer un « nom français pour sa nouvelle machine électronique destinées au traitement de l’information ».

Par association d’idées avec l’ordonnateur – celui qui met les choses en ordre, que ce soit dans les comptes d’un établissement public ou dans l’église catholique – Jacques Perret proposa l’expression “ordinatrice électronique”, furieusement moderne et volontairement au féminin pour bien distinguer l’ordinatrice (machine) de l’ordinateur (ecclésiaste).

IBM France ne rentra pas dans de telles subtilités. Il trancha pour “ordinateur” et tenta aussitôt de déposer ce terme en tant que marque. Cependant, l’adhésion du grand public à ce nom fut tellement rapide que finalement, IBM préféra le laisser dans le domaine public.

IBM PC

De façon assez amusante, il arriva quasiment la même histoire à IBM Corp (la maison-mère) lorsque les responsables marketing décidèrent en 1981 de nommer leur premier ordinateur de bureau le Personal Computer (ordinateur personnel, par opposition aux énormes systèmes informatiques qui occupaient des pièces voire des bâtiments entiers), avec leur célèbre modèle IBM PC. Très vite, le monde entier se mit à parler de “PC” pour n’importe quel appareil de ce genre, qu’il soit de marque IBM ou pas. Et le mot PC devint lui aussi une terminologie universelle (hors Apple) après avoir été fugitivement une marque.

Très belle journée à vous

Report This Post

2 commentaires

Classé dans Accueil

Arles ville amie des enfants ?

header bacm crac

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
ARLES VILLE AMIE DES ENFANTS ?

Se basant sur la Convention des Droits de l’Enfant (CIDE) de 1989, la Brigade Anti Corrida Marseille (BACM) et le Comité Radicalement Anti Corrida (CRAC pour la protection de l’enfance) co-organisent une manifestation pacifique, le dimanche 20 avril, pour dénoncer la présence d’enfants aux corridas. Ils souhaitent attirer l’attention des médias sur l’existence en Arles d’événements tauromachiques et d’école de tauromachie impliquant des enfants.

Paradoxalement, Arles a été déclarée “Ville amie des enfants” par l’UNICEF en 2006. Se déclarer “Amie des enfants” et promouvoir la tauromachie au jeune public, comme le fait la ville d’Arles, constitue un non-sens. Pire, une violation des obligations découlant de la Convention internationale relative aux droits de l’enfant, traité contraignant qui demeure à ce jour la Convention des droits de l’Homme la plus ratifiée dans le monde. Cette Convention garantit le droit pour tous les mineurs à un niveau de vie favorable, à leur développement physique, psychologique, moral et social ainsi que l’obligation pour les Etats parties d’adopter les mesures assurant cette protection de l’enfant.

En ce qui concerne la corrida, cette exigence n’est pas respectée. En effet, le Comité des droits de l’Enfant, l’un des 9 organes de traité sur les droits de l’Homme de l’ONU, s’est expressément prononcé contre la participation et la présence d’enfants à des manifestations de tauromachie. Il sera fait référence aux autres articles de la Convention, violés par la présence d’enfants aux événements tauromachiques et dans les écoles de corrida.

Quant à l’argument souvent brandi par les aficionados d’une culture commune immatérielle – Arles étant inscrite au Patrimoine mondial de l’Humanité géré par l’UNESCO depuis 1981- cet argument est fallacieux. Un élément d’un patrimoine culturel immatériel d’une nation contredisant les principes des droits de l’homme ne saurait être validé par le même organisme qui protège la santé psychologique et physique des enfants. (cf. la récente recommandation de l’ONU au Portugal d’ éloigner les enfants de “la violence tauromachique”).

Aussi, ce 20 avril, la BACM, le CRAC, de nombreuses associations de protection animale et de protection de l’enfance, ainsi que des citoyens espagnols, italiens et belges viendront dénoncer la pratique de corridas ibériques et d’école de tauromachie recrutant des mineurs dans une ville inscrite au Patrimoine de l’UNESCO et ayant passé convention avec l’UNICEF.

Pour témoigner de la nocivité des spectacles de violence sur de jeunes esprits en formation, de leur mise en danger psychique et physique interviendront, notamment:

- Le Pr Hubert Montagner Docteur ès sciences, professeur des universités, ancien directeur de recherche à l’Inserm.

- Le Dr Joël Lequesne, membre du Collectif des psychiatres et psychologues soutenant la demande d’interdiction des enfants de moins de 16 ans aux corridas.

- Le Dr Vasco Reis, ex vétérinaire affecté aux arènes et membre de la MATP (Mouvement portugais Antitauromaquia),

Parole sera aussi donnée aux représentants des associations de Protection Animale de Provence, du Languedoc (Comité de Liaison Biterrois pour l’Abolition de la Corrida) COLBAC car, avec les centaines de manifestants attendus, c’est avant tout le peuple du sud de la France qui rejette une pratique dégradante, nuisible à leurs enfants, et dans laquelle ils ne  reconnaissent pas leur culture.

Lieu: Place Lamartine, ARLES, de 14 h à 18 h.

Contacts :

- Mario Valenza
Président de la BACM tél: 06 83 05 61 58
contact@bacmarseille.fr

- Sophie Brocklehurst
Vice-présidente de la BACM tél: 06 89 13 58 69
indefeso@yahoo.fr

- CRAC Europe

Clip annonçant la réunion : http://www.youtube.com/watch?v=nR3-trx5rQE

Report This Post

Laisser un commentaire

Classé dans Corrida

Assemblée : les animaux reconnus comme doués de sensibilité

AFP, 15 avril 2014 – La commission des Lois de l’Assemblée nationale a reconnu mardi aux animaux la qualité “d’être vivants doués de sensibilité”, alors que jusqu’à maintenant le Code civil les considère comme “des biens meubles”, selon une source parlementaire.

Cette modification législative fait l’objet d’une pétition lancée il y a près de deux ans par la fondation de protection animale 30 Millions d’amis, et qui a reçu le soutien de plusieurs intellectuels.

La commission a adopté un amendement socialiste en ce sens, dans le cadre d’un projet de loi de modernisation et de simplification du droit, qui sera soumis au vote dans l’hémicycle, mardi soir et mercredi.

Actuellement, le code rural et le code pénal “reconnaissent, explicitement ou implicitement, les animaux comme +des êtres vivants et sensibles+” mais pas le Code civil, explique les auteurs de l’amendement, au premier chef le député PS des Hautes-Pyrénées Jean Glavany.

L’amendement doit permettre, selon eux, de “concilier la qualification juridique et la valeur affective” de l’animal. “Pour parvenir à un régime juridique de l’animal cohérent, dans un souci d’harmonisation de nos différents codes et de modernisation du droit, l’amendement donne une définition juridique de l’animal, être vivant et doué de sensibilité, et soumet expressément les animaux au régime juridique des biens corporels en mettant l’accent sur les lois spéciales qui les protègent”.

89% des Français sont favorables à une telle modification du Code civil, selon un sondage Ifop réalisé fin octobre pour 30 millions d’amis. A la même période, une vingtaine d’intellectuels, philosophes, écrivains, historiens et scientifiques français se sont également prononcé en ce sens.

Il s’agit notamment des philosophes Michel Onfray et Luc Ferry, de l’écrivain Erik Orsenna, de l’Académie française, de l’astrophysicien Hubert Reeves, président de Humanité et Biodiversité, et de Matthieu Ricard, moine bouddhiste et docteur en génétique cellulaire.

Report This Post

4 commentaires

Classé dans Nature

Le petit squatteur

Nous vous en avons parlé rapidement sur le fil Bonjour hier mais ça vaut le coup d’y consacrer une note… Jeudi dernier, nous avons rendu la liberté aux trois hérissons que nous avions hébergés pour l’hiver. Tout s’est très bien passé. Dans les jours qui ont suivi, nous avons revu certains d’entre eux à plusieurs reprises dans le jardin une fois la nuit tombée. Et aussitôt qu’ils ont été dehors, Anti a fait un ménage très poussé de la salle de bains qu’ils avaient occupée parce que, si vous l’ignorez, des hérissons dans un lieu clos, ça sent vite très fort. Un bon litre de Javel y est passé.

Lorsque le lendemain Anti est passé dans la salle de bains, elle a trouvé qu’il restait encore une petite odeur et elle s’est dit que c’était vraiment tenace. Un peu plus tard, en prenant une pile de linge qui était là, elle y a trouvé des petites crottes. Et encore un peu plus tard, il y avait une mini flaque suspecte sur le carrelage.

L’un d’entre eux était-il revenu dans la maison ?

DSC01940p

Hé bien oui ! Avant-hier soir, Gwlad nous a appelés vers 22h30 ou 23h : elle avait un hérisson dans sa chambre. On l’a trouvé sous une étagère, bien en boule, tentant de passer inaperçu. On était morts de rire.  Hier matin, on en a parlé à Anghbor sur le mode “Tu ne vas pas nous croire”. Et il nous répond, l’air blasé : ““Ben je sais, je les entends le soir devant la porte de ma chambre. Ils font un de ces foins !”. Précision utile : sa porte est juste à côté de la chatière.

Elle semble pourtant bien haute, cette chatière. Mais il faut croire que non seulement au moins un de nos ex-pensionnaires ne se fait pas à l’idée de vivre dehors, mais en plus qu’il est capable de grimper à la porte suffisamment pour attendre le trou qui lui permet d’entrer. D’ailleurs, hier soir, on l’a retrouvé dans le débarras, sur une étagère à un mètre du sol.

Après tout, l’important, c’est qu’il soit bien. Cette maison est vraiment de plus en plus attachante :-)

Très belle journée à vous

DSC01948p

Report This Post

5 commentaires

Classé dans Accueil

Kathy Dauthuille et les amis de la Vaunage

Cliquez ici pour se connecter ou bien pour créer un compte

Kathy Dauthuille, auteur du roman “Les Voyageurs au Sang d’Or” et du conte “Tisserand du Soleil“, a été interviewée dernièrement par l’association Vaunage.

kd vaunage

Une vidéo à voir en ligne en cliquant ici.

Kathy Dauthuille sera présente au salon du livre de Redessan le 1er mai prochain, ainsi qu’aux Pyramides du Livre de la Grande-Motte les 10 & 11 mai.

Très bonne journée à toutes et à tous,

Anti

Report This Post

2 commentaires

Classé dans L'Univers d'Anti