Rome en quatre jours – Itinéraires et infos pratiques

Depuis notre retour de Rome, je vous ai raconté en une dizaine de notes les différentes choses que nous y avons vues pendant les quatre jours de notre séjour là-bas. Pour vous y retrouver et, si d’aventure vous décidez de partir un jour marcher sur nos pas, voici quelques infos pratiques ainsi que les itinéraires que nous avons suivis.

Ainsi que je l’ai mentionné dans certains de mes commentaires, j’ai ensuite rassemblé le tout en un petit livre qui sera téléchargeable gratuitement depuis mon site en formats PDF et ePub. Il pourra donc être facilement utilisé à partir d’un smartphone, ce qui est très pratique à trimbaler avec soi en balade. J’en ai terminé la maquette hier, je vous en reparlerai un peu plus tard.

Le sommaire de mes notes de voyage

rome

Rome, que la lumière soit
  1 – La place et la basilique Saint-Pierre
  2 – Le castel Sant’Angelo
  3 – La fontaine de Trevi
  4 – Le pantheon
  5 – Ruelles, cours et couloirs
  6 – Le forum et le Colisée
  7 – Les chats de l’Aire Sacrée
  8 – La villa Borghese
  9 – Les musées du Vatican, la chapelle Sixtine
10 – Les ocres de Rome
Itinéraires et infos pratiques

Les itinéraires

Tous les départs se sont faits depuis notre hôtel, le Trianon Borgo Pio, mais vous pouvez considérer que c’est depuis la place Saint-Pierre, ça revient au même (voir carte générale ci-dessous). Tous les itinéraires ont été faits à pied, sauf le détour par la pyramide Cestius (près du cimetière protestant) en métro le second jour et le dernier trajet de l’hôtel à la gare (Termini) le quatrième jour.

Carte générale des principaux sites visités

La petite étoile près de la place Saint-Pierre indique le lieu où se trouvait notre hôtel.

rome

Jour 1 : Place et basilique Saint-Pierre, castel Sant’Angelo, fontaine de Trevi, forum et Colisée de nuit

rome

Les noms des lieux sont dans l’ordre où nous les avons parcourus. Pour ce parcours, nous avons pris à peu près les mêmes rues à l’aller qu’au retour.

rome
Détail d’une mosaïque sur la face intérieure du dôme de la basilique Saint-Pierre

Jour 2 : Place Navona, Pantheon, forum, Colysée, pyramide de Cestius, cirque Maxime, Bocca della Verita, Aire Sacrée

Les flèches indiquent les directions générales que nous avons suivies pour faire notre circuit, sans aller dans les détails des rues que nous avons empruntées. Pour arriver à la piazza Navona, il suffit de prendre le même début d’itinéraire que le premier jour mais en descendant un peu plus vers le sud après le pont par-dessus le Tibre.

rome

rome

La pyramide de Cestius, mentionnée dans le titre, borde le cimetière protestant, assez loin vers le sud de la ville. Pour nous y rendre, nous avons pris un métro juste au sud du cirque Maxime. Au Moyen-âge, on croyait qu’elle était la sépulture de Remus, frère de Romulus, les fondateurs mythiques de Rome. Mais elle est trop récente pour que cela soit possible (elle a été construite entre les ans 18 et 12 avant notre ère).

rome

Jour 3 – Piazza di Spagna, Villa Borghese et son parc, piazza del Popolo, fontaine de Trevi

rome

A partir de la place Saint-Pierre, on rejoint la piazza di Spagna (photo ci-dessus) en longeant le Tibre vers l’est. Une fois là, on monte vers l’église, on la contourne par la droite et à la première rue à gauche, on continue à monter en longeant un long rempart jusqu’à atteindre un carrefour, dont l’une des voies permet d’entrer dans le parc.

Jour 4 – Musées du Vatican et chapelle Sixtine, monument Vittorio Emanuele II, piazza San Marcello

rome

Le trajet pour descendre jusqu’au monument Victor-Emmanuel est le même que celui fait le premier jour. Ensuite, pour rejoindre San Marcello, contourner le monument par la droite et, en poursuivant plus au sud, aller jusqu’à la Bocca della Verita, c’est tout près. La raison pour laquelle nous l’avons refait, c’est que le second jour, au moment où nous y étions, ça avait déjà fermé.

Infos pratiques

Organisation du voyage, arrivée à Rome, lieu de séjour

Avec internet, organiser un voyage de ce genre, même au dernier moment, prend à peine quelques minutes. Nous avons décidé d’aller à Rome un samedi, nous avons pris sur eDreams le premier vol, qui était le lundi suivant.

rome

Nîmes a la chance d’avoir des vols directs low-cost sur Rome (Air Dolimiti, une filiale de Lufthansa, avions dans un état parfait). Départs et retours tous les lundis et tous les vendredis, l’idéal pour un weekend prolongé ou, comme dans notre cas, une semaine de quatre jours pleins (l’arrivée étant très tardive dans la nuit de lundi à mardi et le départ à 21h35).

Si vous arrivez à l’aéroport de Fiumicini, vous pouvez rejoindre Rome soit en taxi (50 euros environ pour deux personnes), soit en train express, le Leonardo, toutes les trente minutes pour une quinzaine d’euros par personne. Il arrive au terminus de la plupart des bus de la ville.

rome

Pour l’hôtel, j’ai utilisé hotels.com et j’ai pris le premier qui était recommandé par le site dans la fourchette 50-100 euros la nuit (il y a moins cher). Il s’agissait en fait d’un appartement (chambre, cuisine, hall d’entrée, salle de bains) dans une résidence donnant sur une petite place très calme, la piazza della Vaschette, idéalement situé puisqu’à quelques minutes à pied du Vatican. Silencieux, confortable, pas cher et en plein centre de Rome, oui c’est possible.

rome

Prenez le Roma Pass !

Il s’agit d’une carte coûtant 30 euros qui vous donne accès à tous les transports publics gratuitement pendant trois jours (métro, bus, tram) + deux musées gratuits (sauf ceux du Vatican) + une quarantaine d’autres à prix réduit + pas de queue sur la plupart des sites hors Vatican (rien que pour le Colisée, ça vaut carrément le coup).

Vous pouvez acheter votre Pass à votre hôtel ou dans divers autres endroits de la ville.

Tous les sites religieux sont gratuits…

Cela inclut toutes les églises, chapelles et autres, y compris la basilique Saint-Pierre et le Panthéon (qui est considéré comme une église depuis le 7e siècle), mais pas les musées du Vatican (ce n’est pas parce qu’il y a le mot Vatican que c’est une église), ce qui exclut aussi la chapelle Sixtine puisqu’on ne peut y accéder – en tant que touristes – qu’en passant par les musées.

… mais attention à votre tenue vestimentaire !

On ne vous laissera pas entrer dans un édifice religieux si vous portez une tenue jugée impudique (par rapport aux critères des années 50 du siècle dernier). Cela veut dire, pour les hommes, de ne pas arriver torse nu ou en shorts trop courts ni en marcel et, pour les femmes, de ne pas avoir de décolleté plongeant, de robe trop courte, de mini-short ou des épaules nues (épaules et genoux doivent être dissimulés).

Devant la plupart des églises, il est néanmoins fréquent qu’on vous propose un châle pour vous recouvrir mais tant qu’à faire, évitez les problèmes en arrivant correctement vêtu(e)s.

rome

Super organisation au Vatican

Le Vatican reçoit des dizaines de milliers de visiteurs par jour, que ce soit pour visiter la basilique Saint-Pierre (entrée gratuite, voir plus haut) ou les musées (entrée payante mais pas chère). L’organisation mise en place pour gérer un tel afflux de personnes est absolument époustouflante d’efficacité.

Ne vous découragez donc pas si vous voyez que la queue fait cent mètres ou plus devant vous, elle se résorbera en un temps record. Pour les musées, il faut venir soit très tôt (une heure avant l’ouverture), soit vers 13h (pas de queue… mais beaucoup de monde dans le musée).

Pour la villa Borghese, la réservation est obligatoire au moins deux jours à l’avance

Il est impossible de rentrer dans ce musée sans avoir réservé. Si vous ne l’avez pas fait, vous serez refoulé. Demandez à votre hôtel de faire la résa pour vous, c’est le plus simple. Lors de la prise de votre réservation, il faut préciser l’heure à laquelle vous visiterez : les visites se font toutes les deux heures à partir de 9h et elles durent maximum deux heures (c’est largement suffisant).

Vous avez soif ? Il y a des fontaines partout !

rome

Vous trouverez des petites fontaines d’eau potable un peu partout dans Rome, surtout sur les sites touristiques et dans leurs alentours. C’est vraiment très pratique et très appréciable parce qu’en été, il y fait vraiment très très chaud. Pensez juste à avoir une bouteille en plastique sur vous, vous pourrez la re-remplir aussi souvent que nécessaire sans difficulté.

Vous avez faim ? Il y a des pizzerias partout !

rome

La pizza, c’est le plat complet, délicieux et pas cher par excellence. La fameuse Margherita doit son nom à la reine Margherita, épouse du duc de Savoie. Une pizza aux couleurs du drapeau italien a été composée en son honneur (sauce tomate, mozarello et basilic) – rien à voir avec la margherita qu’on vous vend en France.

rome

Sinon, il y aussi bien entendu des restaurants qui servent de la nourriture plus variée, mais attention, le prix peut monter très vite si vous prenez une entrée (antipasti), un premier plat (primi piatti, dose relativement modeste), un second plat (secundi piatti, ce qu’on appellerait le plat de résistance) et un dessert. A ce sujet-là, rien ne vaut une délicieuse glace à l’italienne achetée dans la rue, il y a des glaciers un peu partout aussi (gelateria). Une remarque importante : en Italie, les plats ne sont jamais servis en même temps que leur accompagnement (par exemple viande + pâtes), mais les uns à la suite des autres. Il faudra vous y faire parce que même si vous demandez à tout avoir en même temps, il est rarissime qu’on tienne compte de votre requête.

rome

Et le café… mmhhhh, le café à l’italienne… Là, il y a une adresse incontournable pour vous en procurer de l’excellent, le sommet de l’épicerie fine, Castroni, à deux pas du Vatican, à l’angle entre la via Cola di Rienzo et la via Paolo Emilio. Vous y trouverez aussi des variétés infinies de pâtes – on en a ramené plein.

Très belle journée à vous

La plupart des informations historiques mentionnées dans ces notes sont tirées de Wikipedia.
Les cartes de la ville proviennent de Google Earth.

Un commentaire

Classé dans Accueil

One Response to Rome en quatre jours – Itinéraires et infos pratiques

  1. Félicitations pour ce travail d’information ! Bravo ! On y retourne quand ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


4 × = quatre

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>